Mise en demeure de payer : définition et objectifs

Partager cet article

Avez-vous une politique de recouvrement claire et définie au sein de votre société ?

À moins que le recouvrement de créances soit pour vous un sujet qui fait peur et pour lequel vous n’avez aucune connaissance spécifique ?

Du coup, vous improvisez, vous accumulez les impayés et tournez un peu en rond.

La mauvaise nouvelle, c’est que sans une bonne stratégie de recouvrement, vous n’allez jamais pouvoir vous en sortir.

La bonne nouvelle, c’est que je suis là pour vous aider (eh oui, j’ai plus de 12 ans d’expérience en qualité de chargé de recouvrement, alors des impayés, j’en ai vu passer un paquet !).

Mais revenons au sujet du jour : la mise en demeure.

Beaucoup trop de sociétés oublient d’adresser ce courrier de relance à leurs mauvais payeurs. Oui, je sais, vous n’avez pas le temps, vous ne savez pas exactement quelle est la nécessité et puis, vous n’y comprenez pas grand-chose.

Alors, laissez-moi vous dire pourquoi l’envoi d’une mise en demeure (toujours en recommandé) est indispensable et obligatoire :

  • Le courrier de mise en demeure avec accusé de réception vous donne la certitude que votre client a bien reçu votre relance (même s’il ne va la chercher à La Poste, il sait que vous la lui avez envoyé). Ce qui n’est pas le cas du courrier simple ou de l’e-mail qui peut finir sa course dans les courriers indésirables (ou spams).

  • Certains mauvais payeurs ou clients distraits, attendent de recevoir une mise en demeure avant de vous payer. Pourquoi ? Parce qu’ils savent que tant qu’ils n’ont pas reçu ce courrier, vous ne pourrez pas faire grand-chose contre eux. Et par extension, si vous ne leur adressez jamais ce courrier, ils seront tentés de ne jamais vous payer.

  • Si vous décidez de lancer une procédure judiciaire à l’encontre d’un mauvais payeur (comme une injonction de payer, par exemple), le juge vous demandera systématiquement la preuve formelle que vous avez bien relancé votre client. Et la seule véritable preuve tangible de votre action de recouvrement, c’est l’accusé de réception de votre mise en demeure.

  • Dans le prolongement de ce que je viens de vous dire, un juge rejettera dans 99 % des cas votre plainte si vous n’avez pas envoyé de mise en demeure à votre client. Mieux vaut donc anticiper.

Ici, je vous parle en tant que créancier. Mais si l’on passe de l’autre côté, c’est le même principe. Si dans le cadre de votre vie privée vous êtes relancés par des créanciers qui vous menacent de vous envoyer les huissiers sous 15 jours, dites-vous bien que ce sont des conneries.

Tant que vous n’avez pas reçu un courrier en recommandé vous réclamant un paiement, votre créancier ne pourra pas faire grand-chose à votre encontre, si ce n’est tenter le bluff en vous menaçant de tout et n’importe quoi.

Alors, pensez-y : la mise en demeure, c’est l’outil indispensable qui vous permettra de limiter les impayés et de faire rentrer ce qui vous revient de droit : votre argent !

Vous ne savez pas à quoi ressemble un courrier de mise en demeure ?

Pas de souci, je vous ai préparé un modèle de lettre que vous pouvez utiliser gratuitement :

Partager cet article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.