Sociétés de recouvrement : comment choisir la bonne ?

Partager cet article

Sous-traiter la relance de certains de vos impayés à un prestataire externe peut s’avérer judicieux dans le cas où le nombre de vos factures impayées est beaucoup trop élevé pour que vous puissiez toutes les relancer vous-même.

Mais qui choisir ?

Le 1er réflexe que vous pourriez avoir serait de vous adresser à l’un des leaders du marché. En clair, une grosse structure. Vous vous dites qu’ils sont solides, qu’ils ont le personnel nécessaire et la force de frappe d’un commando des forces spéciales.

Dans un sens, ce n’est pas faux… mais il y a un hic !

N.B : Ce que je vais vous dire ci-dessous est le fruit de ma propre expérience de chargé de recouvrement, et n’engage donc que moi.

Le principal souci avec les grosses boîtes de recouvrement de créances, c’est qu’il y en a… 3 !

  • Les grosses sociétés de recouvrement doivent relancer des centaines de milliers de factures que leurs clients leur ont confiées. Le problème, c’est que malgré la main d’œuvre dont ils disposent, ils ne pourront pas tout traiter avec le même soin. Résultat : ils doivent faire des choix. Et souvent ce choix va consister à se consacrer aux factures faciles à recouvrer ainsi qu’aux très gros montants. Par conséquent, si votre facture moyenne tourne autour de 500 balles et que vos débiteurs sont des coriaces, il y a de fortes chances pour qu’ils abandonnent le recouvrement et vous retournent vos factures.
  • Les grosses structures qui font de la relance téléphonique de masse font souvent appel à des intérimaires et à des CDD, parfois payés au lance-pierre. Du coup, le turn-over est grand et leurs motivations discutables.
  • Par ricochet, ce turn-over aura des répercussions sur vos échanges avec votre prestataire : votre interlocuteur « privilégié » risque de souvent changer et vous allez finir par perdre patience et ne plus savoir à qui vous adresser.

Voilà pourquoi je vous donnerais ces 2 conseils :

  • Si vous êtes une PME ou un auto-entrepreneur, privilégiez plutôt des sociétés de recouvrement à taille humaine et proches de votre domiciliation. 
  • Avant de vous engager avec une société de recouvrement et de lui confier en masse vos impayés, testez-la ! Choisissez-en 3 ou 4 et donnez-leur une dizaine de factures chacune. Au bout d’un mois ou deux, faites le point en vous basant sur ces deux critères : leur taux de réussite et la qualité de vos échanges avec eux. Puis gardez-en deux. Pourquoi deux, me diriez-vous ? Eh bien tout simplement pour les mettre en concurrence et les obliger à maintenir une prestation de qualité s’ils ne veulent pas vous voir partir chez le voisin.

P.S :  Vos clients ne vous payent pas et vous ne savez plus quoi faire pour récupérer votre argent ? Rejoignez ma liste de contacts privés et recevez par e-mail les meilleures techniques de recouvrement. C’est par ici !

La chasse aux impayés est ouverte et je vous fournis les cartouches !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.