Injonction de payer : combien ça coûte ?

L’injonction de payer est au recouvrement de créances ce que Tinder est à la rencontre amoureuse : c’est rapide, c’est facile, pas cher, mais l’on ne sait jamais sur quoi on va tomber.

Ce n’est pas très cher. Mais pas très cher ne veut pas dire gratuit.

Voyons en gros combien il va vous falloir sortir du porte-monnaie.

Nous allons prendre le cas basique, celui où il n’y a pas de complications, où votre client apeuré passe à la caisse et ne fait pas opposition à votre IP.

Dans cette situation, vous allez devoir sortir votre carnet de chèques à 4 reprises :

1.      Avant de vous amuser (oui, ça peut être jouissif d’envoyer un huissier chez un type qui vous prend pour un bisounours facile à arnaquer), vous allez devoir adresser une mise en demeure en recommandée à votre débiteur. Si vous ne le faites pas, il y a 80 % de chances que le juge rejette votre demande en injonction de payer (je vous explique la raison dans mon article : Pourquoi votre injonction de payer a été rejetée ?)

Coût du courrier recommandé : approximativement 6 euros.

2.      Une fois que votre dossier est béton, vous allez envoyer votre demande en injonction de payer au tribunal compétent. Cela a un prix, qui évolue comme toutes les prestations encadrées par l’Etat. Je vous invite d’ailleurs à vérifier le prix en vigueur au moment où vous faites votre IP.

Coût de la demande en injonction de payer : approximativement 38 euros.

3. Si votre IP est validée, vous allez ensuite l’adresser à un huissier de justice. Cet officier assermenté (ça me rappelle un film avec 3 frères…), va rendre une petite visite à votre client pour lui signifier l’ordonnance d’injonction de payer.

Coût de la signification : approximativement 80 euros.

4. Si votre client ne s’est toujours pas décidé à vous payer, vous allez passer à l’étape suivante : l’exécution. Une fois de plus, c’est l’huissier qui s’en chargera. L’objectif de cette action : informer votre client qu’il est dans l’obligation de vous payer votre facture, sous peine d’être saisi. 

Coût de l’exécution : approximativement 100 euros.

Au final, l’ensemble de la procédure vous coûtera à peu près 224 euros, ce qui n’est pas très cher pour une action en justice. Mais si, par malheur, votre client décide de faire opposition, vous allez devoir prendre un avocat. Et là, ce n’est plus le même tarif.

Pour ne pas en arriver là, assurez-vous qu’il n’y ait aucun litige sur votre facture et que vous ayez tous les justificatifs de votre créance en votre possession. Cela ne vous garantit pas un succès à 100 %, mais cela limite fortement les risques de vous retrouver au cœur d’une procédure sans fin.

P.S :  Vos clients ne vous payent pas et vous ne savez plus quoi faire pour récupérer votre argent ? Rejoignez ma liste de contacts privés et recevez par e-mail les meilleures techniques de recouvrement. C’est par ici !

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.