Sociétés de recouvrement : faut-il leur confier vos factures impayées ?

Instaurer une politique de recouvrement de créances au sein de votre entreprise ne relève plus du luxe ou du caprice.

Aujourd’hui, c’est une obligation, souvent même, une question de vie ou de mort (je parle de la mort de votre business en cas d’accumulation de factures impayées).

Mais parfois, quand on croule sous les impayés et que le nombre de nos factures en attente de paiement atteint les sommets, on est tenté de se faire épauler par une société de recouvrement.

Confier vos impayés à une société de recouvrement ?

Du coup, est-ce une bonne idée de faire appel à des prestataires externes pour assurer le recouvrement de vos factures ?

Comme dans une bonne vieille dissertation du baccalauréat, nous allons passer en revue les avantages et les inconvénients.

Quels sont les avantages à confier le recouvrement de vos factures à une société de recouvrement ?

Avantage n°1 :

En confiant une partie de vos impayés à un prestataire externe, vous allégez votre charge de travail. Vous n’avez plus à vous occuper de la totalité de vos relances. Moins de courriers à rédiger et à envoyer, moins d’e-mails à traiter et moins de coups de fil à passer. Ce gain de temps vous permettra, soit de vous focaliser sur le cœur de votre activité (laver des vitres si vous êtes un laveur de vitres, par exemple), soit de bosser sur un autre aspect du recouvrement de créances, à savoir : le préventif (n’oubliez pas de vous inscrire à ma liste de contacts privés pour recevoir mes futurs articles à ce sujet).

Avantage n°2 :

Vous mettez un coup de pression aux mauvais payeurs. Bah oui, jusque-là, vos menaces et vos appels n’ont pas porté leurs fruits. Certains pros de l’arnaque et autres spécialistes de l’impayé, qui ne vous avez pas pris au sérieux, vont comprendre que vous êtes passé à la vitesse supérieure quand ils vont recevoir un courrier ou un appel téléphonique d’une société de recouvrement. Vous multipliez donc vos chances de les faire passer à la caisse (c’est malheureux, mais certains clients ne se décident à sortir le carnet de chèques que lorsqu’ils se retrouvent au pied du mur). Car si certains clients savent amadouer leurs fournisseurs en les prenant par les sentiments, ils savent très bien que face à une société de recouvrement, la technique de l’empathie ne fonctionne plus.

Avantage n°3 :

Si vous n’avez aucune notion de droit, n’avait aucune idée (et aucune envie) d’apprendre le déroulement et le fonctionnement des procédures judiciaires basiques et que vous n’avez pas de juriste qui bosse avec ou pour vous, alors, la société de recouvrement vous permettra de palier à vos lacunes en la matière.

En effet, si les relances amiables que va entreprendre la société de recouvrement à l’encontre de vos (mauvais) clients n’apportent aucun résultat, cette dernière va passer à l’étape suivante : lancer une procédure judiciaire (injonction de payer ou assignation, dans 90 % des cas).

Toutes les démarches (démarrage de la procédure, mandatement d’un huissier, d’un avocat ou d’un expert, selon le cas de figure) seront entreprises par la société de recouvrement. Du coup, si vous n’y comprenez rien, cela n’a que peu d’importance, puisque c’est eux qui vont s’en charger pour vous.

Evidemment, il n’y a pas que des avantages à confier vos dossiers impayés à un prestataire externe. Passons en revue les inconvénients.

Quels sont les Inconvénients à confier le recouvrement de vos factures à une société de recouvrement ?

Inconvénient n°1 :

Ce n’est pas gratuit ! Bon, j’imagine que vous vous en doutiez, mais je suis obligé d’en parler, car c’est le principal point qui rebute les patrons et les directeurs financier à transmettre leurs factures impayées à des sociétés de recouvrement de créances.

La plupart des prestataires fonctionnent sur ce principe : ils ponctionnent une commission sur le montant qu’ils ont récupéré. Ce pourcentage varie en fonction du montant de votre créance et se calcule par paliers.

Mais attention ! Certaines sociétés de recouvrement vont vous facturer d’autres frais, comme par exemple des frais fixes d’ouverture de dossier. En clair, même s’ils n’arrivent pas à récupérer votre fric, vous allez quand même devoir mettre la main à la poche. Et là, c’est la double peine.

J’apporterai quand même une petite nuance sur ce point : certaines sociétés de recouvrement qui vous ponctionnent des frais fixes de dossier, s’engageront en contrepartie à ne pas vous facturer les éventuels frais de justice (dans la mesure du raisonnable). Tandis que d’un autre côté, une société de recouvrement qui ne se rémunère que sur la commission, pourra vous facturer en plus les différentes dépenses (comme les frais d’huissier, par exemple, dans le cas d’une signification d’injonction de payer).

Mon conseil : lisez bien leurs conditions générales de vente avant de vous engager avec eux et surtout, n’hésitez pas à négocier.

Inconvénient n°2 :

Vous risquez de perdre les clients dont vous avez confié le dossier à une société de recouvrement. Eh oui, un client, c’est sensible et rancunier. Certains pourraient se vexer et se sentir agressés le jour où ils vont découvrir que vous les avez « expédiés » en société de recouvrement.

Ceci dit, perdre un client qui ne vous paye jamais et avec qui vous travaillez très épisodiquement, c’est un bien pour un mal et sur le moyen terme, vous gagnerez au change de vous être débarrassé d’un boulet.

Mais ne faites pas n’importe quoi : on ne confie pas TOUS ses dossiers d’impayés à un prestataire externe. C’est un mauvais calcul et cela peut s’avérer néfaste pour votre business.

Prenons un exemple :

Vous bossez avec la société Gros-Bidule depuis 5 ans. En moyenne, vous leur facturez 10 000 euros de prestations par an et émettez plusieurs dizaines de factures. Depuis le début, ils vous payent rubis sur l’ongle et respectent (à une poignée de jours près), vos conditions de paiement.

Un beau jour, un commercial de Gros-Bidule refuse de vous payer une facture à 500 balles, prétextant un litige que vous estimez non-fondé. Malgré des tentatives de négociations, chacun reste sur ses positions. Un peu remonté, vous décidez de confier le recouvrement de cette facture à votre société de recouvrement.

Quand le gérant de Gros-Bidule reçoit de leur part un courrier en recommandé le menaçant de le poursuivre en justice s’il ne s’acquitte pas de sa dette dans les 15 jours, il pique une colère monstre et prend des mesures radicales : ok, il va vous payer votre puta*n de facture à 500 balles, mais en contrepartie, il coupe toute relation commerciale avec vous. Résultat : vous avez perdu l’un de vos plus gros clients pour une facture insignifiante (comparé au chiffre d’affaires que vous faisiez avec lui).

Dans ce genre de situation, faites-lui un avoir commercial et passez à autre chose.

Parfois, il faut savoir ravaler sa fierté pour le bien-être de son business.

Inconvénient n°3 :

Vous avez confié vos impayés à une « mauvaise » société de recouvrement. Eh oui, il y a des bons et des mauvais dans tous les secteurs d’activité. Quand je dis mauvaise, je ne parle pas de leur efficacité à recouvrer les créances, qui constitue un autre sujet. Non, je fais référence à leur déontologie et à leur professionnalisme. Ils ne sont qu’une minorité dans la profession à faire de la merde, mais ils existent.

Alors, mèfi !

Concrètement, voici ce qu’il peut se passer si vous n’avez pas misé sur le bon cheval : la société de recouvrement avec qui vous travaillez n’a aucun scrupule et aucun respect pour vos clients. Ils s’affranchissent de l’éthique et des lois qui encadrent leur profession et harcèlent vos clients : appels nocturnes, menaces à peine voilées, coups de fil anonymes, interlocuteurs qui se présentent sous de fausses identités… bref, vous voyez à quel genre de personnes je fais référence ?

Dès le moment où vous soupçonnez de telles pratiques, échappez-vous au plus vite et couper tout partenariat. Dans le cas contraire, vous risqueriez de vous faire une sale réputation auprès de vos clients, mais aussi de vos prospects (commentaires tonitruants sur les forums et les réseaux sociaux, plaintes déposées auprès des associations de consommateurs…)

Bref, soyez attentifs, même si, je le répète, l’écrasante majorité des sociétés de recouvrement travaillent dans les respect de la loi et de la déontologie.

Besoin d’un coup de main pour en finir avec vos impayés ?

Les impayés sont un fléau et pourraient vous conduire à déposer le bilan si vous ne faites rien pour les combattre (un nombre incalculable de boîtes mettent la clé sous la porte à cause des mauvais payeurs).

J’imagine que vous n’avez pas envie que cela vous arrive ?

La bonne nouvelle, c’est que moi non plus.

Mon objectif :

Vous aider à instaurer une politique de recouvrement de créances efficace et vous permettre de faire entrer ce qui vous revient de droit : votre pognon !

C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de vous partager des conseils et des astuces, tirés de mon expérience de chargé de recouvrement (12 ans !).

Pour les recevoir gratuitement par e-mail, n’oubliez pas de rejoindre ma liste de contacts privés :

A tout de suite !

La chasse aux impayés est ouverte, et je vous fournis les cartouches !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.