5 indices que votre client n’a plus d’argent

Cela fait partie des joies du recouvrement de créances : découvrir qu’un client n’a plus d’argent et qu’il va s’avérer très compliqué, voire impossible, de vous faire payer vos factures.

Parce que le cœur de la problématique est bien là :

Quand on découvre qu’un client n’a plus un rond, il est déjà trop tard.

recouvrement de créances et clients avec problemes de tresorerie

L’idée, c’est donc de déceler ses problèmes de trésorerie en amont, quand il n’a pas encore déposé le bilan et qu’il lui reste encore quelques liquidités pour vous payer votre créance.

Alors, me diriez-vous, comment anticiper et déceler les indices qui ne laissent rien présager de bon ?

Puisque vous insistez, nous allons passer en revue les 5 signes qui indiquent que votre client n’a bientôt presque plus d’argent :

Indice n°1

Il s’énerve pour un rien et invente des litiges à tour de bras.

Il y a des chances pour qu’il ne soit juste rien d’autre qu’un emmerdeur, mais si son comportement contraste avec ses habitudes, c’est peut-être qu’il a des problèmes de fric.

L’énervement gratuit et la création de discordes imaginaires (ou exagérées) n’augurent rien de bon. Certaines sociétés ou patrons de petites boîtes se sentant oppressés par leurs fournisseurs tandis qu’ils traversent une période de crise financière, se braquent et se mettent sur la défensive.

Ce n’est pas la meilleure solution, mais que voulez-vous, chacun réagit comme il le peut face au stress et aux inquiétudes. Mon but n’est pas de les juger, mais de vous aider à les détecter.

Indice n°2

Le patron n’est jamais dispo.

A chaque fois que vous tentez de le joindre, c’est le même scénario que vous recrache sa secrétaire :

« Il est en réunion. »

« Il est dans le train, il ne doit pas capter. »

« Il est allé voir sa grand-mère à l’hôpital. »

« Il est en rendez-vous. »

Bref, quel que soit l’heure ou le jour, il n’est jamais joignable. Et bien entendu, il ne vous rappelle jamais, malgré vos innombrables e-mails et messages laissés sur sa boîte vocale.

mauvais payeur

Alors, à moins que votre client ne soit le président des Etats-Unis ou Brigitte Macron, il y a de fortes chances pour qu’il tente de vous éviter. Pourquoi ?

Parce qu’il ne sait pas comment vous dire qu’il n’a plus un rond et que ça va être compliqué pour lui de vous payer vos factures.

Indice n°3

En attente du bon pour accord

La comptable (ou le comptable, d’ailleurs) de votre client vous explique à chaque fois que vous la relancez pour un impayé, qu’elle attend que Monsieur Gromito, le directeur financier, lui donne son accord pour vous débloquer le paiement de votre facture.

client qui ne paye pas les factures

C’est normal, il y a des procédures à respecter dans chaque entreprise. Sauf que là, ça fait 2 mois qu’elle vous sort la même rengaine.

Alors, il y a 2 explications plausibles :

Soit Monsieur Gromito est un gros flemmard, soit il a reçu pour consigne de faire traîner les paiements destinés à ses fournisseurs. Et s’il a reçu cette consigne, c’est que sa boîte n’est pas au top niveau trésorerie.

Indice n°4

L’arnaque au chèque jamais reçu

Cela fait plusieurs fois que votre client prétend vous avoir envoyé un chèque pour le règlement de vos factures. Pourtant, à bien y regarder, vous n’avez toujours rien reçu…

Quand un client vous fait le coup une fois, vous vous dites qu’il y a eu un problème avec la distribution du courrier et ne vous inquiétez pas outre mesure.

La deuxième fois, vous vous dites qu’il y a truc qui cloche : soit, le comptable de votre client ne fait pas son boulot comme il le prétend, soit le nouveau facteur que la Poste a engagé est vraiment un incompétent. Mais admettons, tout devrait rentrer dans l’ordre.

cheque client perdu que faire

Et puis la troisième fois, plus aucun doute n’est permis : votre client est un mytho et il essaye de gagner du temps. Ne vous faites pas avoir plus longtemps et passez à la vitesse supérieure (voir article les 4 étapes du recouvrement).

Indice n°5

La défaillance

Vous tombez sur un article dans Google Actualités ou dans la presse locale qui parle de votre client. Il se dit que certains salariés sont en grève, qu’il y a eu du retard dans le paiement des salaires, que les CDD ne seront pas reconduits comme cela était prévu, que le patron s’inquiète d’une baisse de ses commandes… Bref, ça sent le roussi et il est fort possible que tout ce cirque soit lié à une seule chose : de sévères problèmes de trésorerie.

Conclusion

Bien entendu, ce ne sont que des suppositions. Ces comportements et indices que je viens de vous énumérer ne certifient pas que votre client a des difficultés financières. Mais dans le doute, prenez des mesures et soyez plus fermes avec vos relances, quitte à lancer une injonction de payer pour vous couvrir et prendre la température.

Le recouvrement de créances, ça ne s’improvise pas, cela s’apprend.

Si un tas d’entreprises ou d’auto-entrepreneurs mettent la clé sous la porte, c’est dans plus de 25 % des cas parce que leurs clients ne les payaient pas ou mal.

Alors, pour éviter que ce scénario catastrophe ne vous arrive, formez-vous, informez-vous et n’attendez pas pour passer à l’action.

Comme j’ai deviné qu’un petit coup de pouce ne vous ferait pas de mal, j’ai décidé de vous envoyer gratuitement par e-mails un tas d’astuces et de conseils qui vous aideront à faire entrer l’argent que vos clients vous doivent.

Pour les recevoir, rien de plus simple : rejoignez ma liste de contacts privés !

A tout de suite !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.