3 erreurs qui vous font perdre de l’argent

Partager cet article

Enchaîner les commandes et multiplier les clients, c’est bien. Mais se faire payer, c’est mieux !

Vous en avez forcément fait l’expérience :

Un nouveau client prend contact avec vous. Il vous passe une grosse commande.

Vous êtes contents, c’est bon pour votre business. Alors, vous vous exécutez, lui livrer la marchandise ou lui faites les travaux que prévoyait le devis, puis passez à autre chose.

Vous êtes contents, jusqu’au jour où vous réalisez que ce client ne vous a toujours pas payé.

Le problème, c’est que vous ne récupérerez jamais votre fric. Vous pouvez faire une croix dessus.

Une bonne stratégie de recouvrement de créances

Comment en êtes-vous arrivés là ?

Comment ce client a-t-il pu vous la faire à l’envers et pourquoi êtes-vous dans l’incapacité de le faire payer ?

La raison est simple : vous avez commis les 3 erreurs classiques que font la majorité des entreprises.

Vous n’avez pas été assez réactifs

Combien de temps avez-vous attendu avant de relancer ce mauvais payeur ? 1 mois ? 3 mois ? 6 mois peut-être ?

Quand lui avez-vous adressé un courrier de relance ? Quand l’avez-vous appelé pour lui réclamer votre argent ?

Il est même probable que vous n’ayez rien fait du tout…

Et telle est la cause de la majorité des impayés : le manque de réactivité.

Les factures impayées, c’est comme une visite chez le dermatologue : plus vous attendez, plus vous avez de chances de vous retrouver avec un grain de beauté cancérigène. Une situation bénigne se transforme en catastrophe, alors qu’il vous aurait suffi d’être plus réactif.

Vous ne faites aucun suivi de vos impayés.

Voici un cas assez courant : vous téléphonez à un client qui ne vous a pas payé. Il vous promet de faire partir un chèque dès le lendemain. Malheureusement pour vous, il ne le fait pas et vous vous en apercevez seulement 3 semaines après.

Autre cas de figure : vous envoyez un courrier à un mauvais payeur en le menaçant de lancer une procédure à son encontre dans les 15 jours qui suivent.

Ce dernier ne vous répond pas, et comme vous ne faites aucun suivi, vous lui renvoyez un autre courrier 1 mois plus tard en le menaçant cette fois de lancer une procédure à son encontre dans les 8 jours qui suivent.

Vos menaces n’ont aucun sens, vous vous montrez faible et désordonné, vous perdrez en crédibilité. Le mauvais payeur vous rit au nez et ne vous paye pas.

Vous n’êtes pas organisé

Votre politique de recouvrement de créances au sein de votre entreprise est quasi-inexistante. Vous relancez les clients à l’occasion, vous n’avez pas défini vos priorités, vous n’avez pas d’agenda de recouvrement précis et ce n’est jamais la même personne qui effectue les relances. Bref, c’est un beau bordel ! Heureusement que vous ne gérez pas vos chantiers ou vos livraisons avec le même laisser-aller ! Sinon, vous auriez mis la clé sous la porte il y a belle lurette !

Bien gérer ses impayés

Savoir gérer ses impayés, c’est la garantie de faire entrer du fric et de le faire entrer vite.

N’oubliez pas que quand un client tarde à vous payer, c’est de l’argent que vous perdez. De l’argent qui travaille sur le compte bancaire de vos mauvais payeurs… alors qu’il devrait travailler sur le vôtre.

Êtes-vous dans le bénévolat ? Travaillez-vous pour la gloire ? Votre métier consiste-t-il à offrir des crédits à taux zéro au premier venu ?

Il est peut-être temps de reprendre vos impayés en main, vous ne pensez pas ?

Mais vous ne savez pas comment faire et n’avez pas le temps de rechercher toutes les informations et les astuces dont vous avez besoin.

Se former au recouvrement de créances

C’est la raison pour laquelle j’ai créé la formation Le Recouvrement de Créances pour les Nuls.

  • Simple à comprendre
  • Facile à mettre en pratique
  • Accessible en ligne
  • Illustrée par des exemples concrets
  • Un vocabulaire que ma grand-mère pourrait saisir
  • Un prix 15 fois moins élevé qu’une formation dite « classique »

Elle vous permettra de reprendre la situation en main et de vous faire payer !

Pour y accéder, c’est par ici !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.