3 astuces pour se faire payer

Partager cet article

Vos factures impayées s’accumulent et vous vous sentez dépassé ?

Pas de panique. Dans cet article, nous allons passer en revue trois techniques à mettre en place qui vous permettront de récupérer votre argent.

N’attendez pas pour relancer vos débiteurs

Comment se faire payer… une facture impayée ?

Eh bien, tout simplement en relançant les mauvais payeurs, par courrier, téléphone ou e-mail.

J’imagine que vous le faites déjà ?

Parfait ! Mais au fait, à quel moment décidez-vous de passer à l’action ? 1 semaine, 15 jours, peut-être 3 mois après avoir constaté l’impayé ?

Là est la source de votre problème : vous attendez trop.

En effet, beaucoup de personnes me posent cette question :

Quel est le délai pour réclamer une facture impayée ?

Ma réponse est claire : il n’y a pas de délai !

Du moment qu’une facture est échue et que votre client ne vous a toujours pas réglé la somme qu’il vous doit, vous êtes en droit (et même dans l’obligation) de le relancer.

Car la règle est simple : plus vous attendez, plus vos chances d’être payé s’amenuisent.

C’est mathématique : plus le temps passe, plus il y a de chances pour qu’un événement néfaste survienne et rende le recouvrement de votre créance compliqué, voire impossible. (Comme la faillite de votre débiteur, la vente de son commerce à un tiers, des difficultés financières passagères ou encore l’invention d’un litige).

En tant que créancier, vous n’avez pas de temps à perdre : n’hésitez pas à relancer un client 1 à 3 jours seulement après la date d’échéance de votre facture.

Prenons un exemple :

Votre client était censé vous régler le 5 du mois. Nous sommes le 7 et ce n’est toujours pas fait. Alors, envoyez-lui un courrier de relance ou passez-lui un coup de téléphone immédiatement.

Pourquoi attendre que passent 10, 15 ou 30 jours pour démarrer une procédure de recouvrement ?

Vous êtes légitime ! C’est lui qui est en tort et qui n’a pas respecté ses engagements.

Mettez vos menaces à exécution

Autre erreur classique que commettent les entreprises qui ne maîtrisent pas encore leur stratégie de recouvrement de créances : parler dans le vent !

Mais à quoi fais-je référence, au juste ?

Prenons un autre exemple :

Un client ne vous a pas réglé votre facture d’un montant de 2 000 euros.

Après l’avoir relancé par courriers simples et/ou e-mails, ce dernier ne s’est toujours pas décidé à sortir le chéquier. Pire, il fait le mort.

Du coup, vous lui adressez une mise en demeure de payer en recommandé dans laquelle vous le menacez de le poursuivre en justice s’il ne s’acquitte pas de sa dette avant le 15 janvier.

Le 15 janvier arrive, et toujours aucun mouvement sur votre compte en banque.

Un mois plus tard, soit le 15 février, vous lui adressez de nouveau un courrier menaçant ou un e-mail incisif.

Pensez-vous que cela va fonctionner ?

Il y a peu de chances en réalité, car vous avez commis une grave erreur : vous n’avez pas mis vos menaces à exécution.

Conséquence : votre client vous prend pour un rigolo et n’est pas prêt de vous payer. Car il sait que vous bluffez.

Ce que vous auriez dû faire : le 16 au matin, lancer une procédure d’injonction de payer à son encontre et l’en informer par e-mail en parallèle.

En appliquant les sanctions promises, vous démontrez à votre client que vous tenez vos engagements, que vous n’avez pas peur et qu’on ne vous la fait pas à l’envers !

Sur le moyen terme, vous verrez qu’en mettant à exécution vos menaces judiciaires ou contentieuses, vos clients réfléchiront à deux fois avant de tenter de vous arnaquer.

Faites un suivi de vos impayés

Si vous relancez vos clients au petit bonheur la chance, sans agenda, sans dead-lines précises et sans une stratégie bien définie, vous allez brasser du vent.

Dans le meilleur des cas, vous allez récupérer quelques impayés, par-ci, par-là. Au pire, vous courrez droit à la catastrophe.

Vous devez mettre en place une politique de recouvrement de créances efficace et pérenne au sein de votre organisation.

C’est la raison pour laquelle j’ai créé la formation en ligne Le Recouvrement de Créances pour les Nuls.

Destinée aux entreprises et aux entrepreneurs qui subissent leurs impayée et qui souhaitent reprendre le contrôle de la situation avant qu’il ne soit trop tard, cette formation vous livre clé en main les bases d’une bonne stratégie de recouvrement.

C’est par ici !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.