Factures impayées : l’effet Coronavirus

Partager cet article

Le Coronavirus est un… virus ! Voilà une info perspicace, me diriez-vous.

Et quelle est la particularité d’un virus ?

Il se propage et contamine tous les corps sains qu’ils croise sur son chemin.

Puis lorsque tous les corps sains sont atteints, c’est la fin des haricots :

Une poignée de survivants erre dans les campagnes, à la recherche d’un antidote, d’un brin d’espoir et de quoi bouffer. Un scénario à la Walking Dead auquel nous a habitué Netflix et compagnie.

Alors, du coup, pour endiguer sa propagation, les autorités mettent en place des mesures sanitaires parfois radicales :

  • Mise en quarantaine
  • Port obligatoire d’un masque
  • Interruption du trafic aérien en destination des zones contaminées
  • Boycott de la soupe à la chauve-souris
  • Etc.

Tout ceci m’amène à vous poser une question vitale (voire virale) :

Qu’en est-il de vos factures impayées ?

Quoi ? Vous ne voyez pas le lien avec le Coronavirus ? Ok, laissez-moi vous expliquer où je veux en venir.

Imaginons que vous soyez un artisan, le directeur administratif d’une PME ou le gérant d’une franchise (liste non exhaustive).

Vos clients vous adorent, vos prestations sont au top et votre SAV irréprochable.

Mais voilà, il y a un hic : certains de vos clients ne vous payent pas, ou le font quand bon leur semble, faisant fi de la loi LME.

« Bah, quelques impayés, ce n’est pas bien grave », allez-vous me rétorquer, pour vous rassurer.

Par conséquent, et par peur de froisser vos clients, vous ne faites rien, ou pas grand-chose :

  • Pas ou peu de relances téléphoniques
  • Pas d’envois de mise en demeure
  • Aucun suivi rigoureux de vos impayés

Pire, vous continuez à intervenir ou à livrer des clients en retard de paiement !

Que croyez-vous qu’il va se passer tôt ou tard ?

Vous ne savez pas ?

Eh bien, je vais vous le dire :

Si vous ne suivez aucune stratégie en termes de recouvrement de créances, vous condamnez votre business à la mort.

Quand la liquidation judiciaire vous pend au nez

Le scénario est toujours le même :

  1. Vos clients ne vous payent pas
  2. Vous ne réagissez pas ou peu
  3. Votre trésorerie baisse
  4. Vous payez vos fournisseurs avec du retard (bah oui, vous n’avez pas assez de liquidités !)
  5. Vous empruntez pour pouvoir payer les salaires de vos collaborateurs
  6. Votre société passe en liquidation judiciaire
  7. Fin de l’histoire

Et même si vous n’en arrivez pas à cette extrémité, le fait de ne pas élaborer une bonne stratégie de recouvrement de vos impayés aura de lourdes conséquences sur votre business.

Ce client qui vous veut du bien

Prenons un exemple :

L’un de vos clients, Francis, ne vous paye pas vos factures. Il n’a aucune excuse, aucun motif. Non, son truc, c’est de vous arnaquer (et il aurait tort de s’en priver étant donné que vous ne faites rien pour l’en dissuader).

De votre côté, vous relativisez : après tout, si mes autres clients me payent, je ne vais pas en mourir.

Sauf que vous oubliez une chose : l’effet Coronavirus !

Car que va faire un mauvais payeur ?

Eh bien, il va se vanter et répandre une rumeur :

« La société machin ? Ils sont intervenus chez moi et je n’ai pas payé. Et tu sais quoi ? Ils n’ont rien fait ! Aucune réaction ! À part un petit courrier de relance resté sans suite. Tiens, tu devrais leur passer une commande, c’est gratuit ! »

Et le virus se propage : petit à petit, tout le monde se passe le message :

On peut vous escroquer sans que vous ne réagissiez.

Tel le Coronavirus frappant les chinois, vos clients sont de plus en plus nombreux à se faire contaminer par ce virus qui consiste à ne pas vous payer.

Je ne donne pas cher de votre business…

Qu’attendez-vous pour vous former au recouvrement de créances ?

Mais dans le fond, je vous comprends, car nous sommes tous passés par là :

Les impayés s’accumulent et faute d’expertise, nous les subissons.

C’est la raison pour laquelle vous devez instaurer une stratégie de recouvrement de créances efficace et pérenne au sein de votre organisation.

Pour en finir avec les impayés, les maîtriser et donner du fil à retordre aux mauvais payeurs, vous devez vous former.

P.S : Vos clients ne vous payent pas et vous ne savez plus quoi faire pour récupérer votre argent ? Alors, rejoignez ma liste de contacts privés et recevez par e-mail les meilleures techniques de recouvrement. C’est par ici !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.