client-refuse-payer-facture

Ce client qui veut vous la faire à l’envers

Partager cet article

Vous voyez de qui je parle ? Non ?

Mais si, ce client sympa qui vous a passé une commande il y a 3 mois de cela.

Au téléphone, il avait l’air réglo.

Quand vous lui avez fait un devis, il l’a accepté sans rechigner.

Durant les travaux ou avant que n’intervienne la livraison, vous échangiez tous les jours avec lui, par e-mail ou de vive voix.

Ce type transpirait tellement l’honnêteté et la bonne foi que lorsqu’il vous a dit qu’il avait oublié de signer le contrat ou le devis, vous ne vous êtes pas inquiétés outre-mesure. Comme vous, il est débordé. Alors la paperasse, on verra plus tard ! Et puis, on n’est pas à une semaine prés, rien ne presse.

Quand votre client disparaît des radars

client qui se cache pour ne pas payer

Puis tout a basculé, comme ça, sans prévenir.

Vous lui avez installé son matos ou livré la marchandise et depuis, silence radio.

Lui qui était si disponible, voilà qu’il ne décroche plus son téléphone.

Quand vous l’appelez au bureau, sa secrétaire vous explique qu’il est en déplacement ou qu’il est en congé, une fois de plus.

Vos e-mails restent sans réponse.

Et si par je ne sais quel miracle vous réussissez à le joindre, il se montre distant, pressé, voire même désagréable.

Et une facture impayée, une !

Le souci, c’est que votre comptable vous a fait redescendre de votre petit nuage il y a 15 jours de cela. À votre grand étonnement, elle vous a signalé que votre gentil client n’avait toujours pas réglé la prestation et que votre facture était échue depuis déjà 60 jours.

C’est la panique à bord ! Il y en a tout de même pour plus de 5 000 balles, merde ! Vous n’êtes pas bénévoles à la SPA ou au Restos du Cœur à ce que je sache !

Comme dit l’adage, tout travail mérite salaire. Un principe que semble avoir oublié votre client.

La pression monte : votre comptable vous relance sans arrêt et votre chef s’impatiente.

Où est le fric ??

De votre côté, vous avez une tonne de boulot. Il devient compliqué de passer vos journées à tenter de joindre ce mauvais payeur. Vous avez d’autres clients à livrer, d’autres chantiers à fouetter.

Alors, résigné, vous confiez le recouvrement de cette facture à votre comptable, à votre juriste ou à un prestataire externe. Forcément, il va finir par craquer et vous payer, vous n’en doutez pas.

L’importance de la signature client

Un beau matin, alors que vous ouvrez votre boîte mail, vous tombez sur un message de la personne à qui vous avez confié le recouvrement de vos 5 000 balles. On dirait qu’il y a un souci…

« Salut ! Pourrais-tu me transmettre le devis signé par le client, nous en avons besoin pour la procédure de recouvrement ? »

Oups ! Voilà autre chose… Vous réalisez que votre client ne l’a jamais signé, pas plus qu’il n’a signé de bon de livraison ou de feuille d’intervention.

« As-tu pris des garanties ? vous relance votre comptable. Connais-tu vraiment cette personne ? As-tu vérifié sa solvabilité ? »

Mince ! Vous avez foncé les yeux fermés. Vous avez fait confiance à un client que vous ne connaissiez pas et n’avez à aucun moment pris soin de sécuriser votre vente. Vous voilà dans de beaux draps.

La sentence tombe : vous pouvez dire adieu à votre argent

au revoir l'argent facture impayée

Malgré tous les efforts de votre comptable ou de votre juriste, la sentence finit par tomber : sans justificatifs, sans preuves, aucun recours juridique, aucune procédure ne pourra être envisagé. Devant la loi, c’est comme si ce client ne vous avez jamais passé de commande.

Résultat : vous avez perdu 5 000 euros, et beaucoup plus en réalité, si l’on ajoute le temps passé sur ce dossier et votre perte en crédibilité. Car oui, dorénavant, une rumeur se répand sur votre compte :

On peut vous arnaquer sans trop de difficulté !

Alors, je vous pose la question :

  • Pourquoi, nom de Dieu, n’avez-vous pas pris vos précautions ?
  • Pourquoi avez-vous fait confiance à un client avec qui vous n’aviez jamais travaillé auparavant ?
  • Pourquoi n’avez-vous pas sensibilisé les administratifs sur ce sujet ?

Je sais, ce n’est pas évident quand on est un homme ou une femme de terrain. On ne pense pas forcément à ces choses-là. Et puis, on n’a pas trop le temps non plus. Le syndrome de la tête dans le guidon…

À chacun son métier.

Se former au recouvrement de créances pour se protéger des escrocs

Le mien, c’est de vous apprendre les bonnes méthodes, de vous aider à sécuriser vos ventes et à adopter les bons réflexes pour ne plus vous retrouver face à des mauvais payeurs.

C’est la raison pour laquelle j’ai créé une formation intitulée :

Combattre les Impayés à la Source 

Fort de 12 ans d’expérience dans le recouvrement de créances, je vous livre tout ce que j’ai appris dans le métier.

  • Vous en avez marre d’être trop gentil et de vous faire trahir par des mauvais payeurs ?
  • Vous souhaitez sensibiliser vos collaborateurs aux bonnes pratiques ?
  • Vous voulez sécuriser votre business et vous mettre à l’abri des impayés ?
  • Vous êtes fatigués de courir après vos débiteurs ?

Ok, cette formation est faite pour vous.

Je vous livre en détail, avec des mots simples et des exemples concrets les différentes stratégies qui vous permettront de reprendre la situation en main en moins de 15 jours.

La fête est finie ! La chasse aux mauvais payeurs est ouverte !

Pour vous procurer les cartouches, c’est par ici.

A tout de suite !

P.S :  Vos clients ne vous payent pas et vous ne savez plus quoi faire pour récupérer votre argent ? Rejoignez ma liste de contacts privés et recevez par e-mail les meilleures techniques de recouvrement. C’est par ici !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.