Coronavirus : comment se prémunir des factures impayées ?

Partager cet article

Vous êtes entrepreneur ou dirigeant d’une société ?

Alors, préparez-vous à une explosion de vos factures impayées !

Crise économique et impayés

En temps normal, certains de vos clients traversant des difficultés financières sont contraints de ne pas vous payer vos prestations, faute de liquidités disponibles. À ces individus s’ajoutent les mauvais payeurs, les escrocs :

Ils ont l’argent et la trésorerie suffisante pour honorer vos factures, mais tentent tout de même de vous arnaquer.

Malheureusement, en période de crise économique, et le Coronavirus en est une majeure, les comportements de ce style augmentent de façon exponentielle.

Vos clients ne pourront plus vous payer

clients-impayes-plus-d-argent-recouvrement

Des milliers d’entreprises (parmi lesquelles vos clients) sont contraints de stopper leurs activités, conformément aux nouvelles lois entrées en vigueur afin de palier à l’épidémie virale.

Ces sociétés vont se retrouver dans des situations inédites et compliquées :

Leur trésorerie va baisser et leur priorité sera de survivre à la crise que nous traversons tous.

Par conséquent, une bonne partie de vos clients choisiront de ne pas vous payer les factures qu’ils vous doivent. Vous ne faites plus partie de leurs priorités. Et dans le fond, on peut les comprendre.

Le souci, c’est que vous aussi vous avez besoin de faire entrer du cash.

Le cercle vicieux est en marche

Car vous le savez, le scénario est toujours le même :

  • Vos factures impayées augmentent
  • Votre trésorerie baisse, voire devient négative
  • Vous ne pouvez plus honorer vos fournisseurs à votre tour et gelez les salaires de vos employés (voire le vôtre)
  • Votre entreprise fait faillite

Mais il existe une solution

formation-recouvrement-en-ligne

Rassurez-vous, ce scénario catastrophe n’est pas inéluctable.

Prenons un exemple :

Imaginons que vous devez de l’argent à 10 de vos fournisseurs.

Dix factures d’un montant de 100 euros chacune, soit 1 000 euros au total.

Vous n’êtes pas un voleur, et votre intégrité vous amène à essayer, autant que possible, à régler vos factures. Et puis, vous n’avez pas envie de vous fâcher avec vos partenaires.

Le problème, c’est que vous êtes dans l’incapacité de payer les 10 factures que vous devez à 10 entreprises différentes (du moins sur le court terme).

Après avoir fait les comptes, vous en arrivez à la conclusion qu’à la fin du mois, vous ne pourrez régler que 2 factures à 2 fournisseurs différents. Pas une de plus. Soit 200 euros au total.

Alors, qu’allez-vous faire ?

Qui payer en priorité ?

Partons du principe que ces 10 fournisseurs sont tous aussi importants pour vous les uns que les autres et que vous n’envisagez pas d’en privilégier un en particulier.

Une semaine après le début de la crise, vous faites le bilan et constatez que sur les 10 fournisseurs à qui vous devez de l’argent :

  • Huit ne se sont pas manifestés auprès de vous.
  • Un vous a téléphoné ou envoyé un e-mail pour vous demander de le payer.
  • Un autre s’apprête à entamer une procédure judiciaire à votre encontre.

Maintenant, qui allez-vous payer ?

Eh bien, en toute logique, il y a 90 % de chances pour que vous payiez en priorité les deux fournisseurs qui ont effectué une action de recouvrement à votre encontre.

Pourquoi ?

Parce que le premier vous a contacté avec cordialité pour vous rappeler à vos obligations.

Parce que le second n’a pas l’intention de se laisser faire et a déjà entamé les prémices d’une action en justice. (Et vous retrouver avec un huissier au c*l est la dernière chose dont vous avez besoin en ce moment).

Car il faut bien comprendre une chose :

Que ce soit en temps de crise (où le phénomène s’amplifie) ou en temps normal, un débiteur dans l’incapacité d’honorer l’ensemble de ses dettes payera en priorité les fournisseurs qui se montrent les plus réactifs. C’est comme ça, c’est humain.

Ceux qui ne font rien, attentent et subissent, seront les derniers de la liste à être payés (s’il reste de l’argent…)

Oui, la réalité est là : ceux qui réagissent le plus rapidement et le plus efficacement face à un impayé détiennent un avantage sur les autres : ils seront payés en priorité !

Passez à l’action avant qu’il ne soit trop tard

Partant de ce constant, et en tenant compte de la crise du Coronavirus qui se propage, vous devez passer à l’action dès maintenant :

  • Relancez vos clients en retard de paiement sans plus attendre.
  • Envoyez des courriers de relance et des mises en demeure de payer.
  • Lancez des procédures judiciaires si nécessaire.
  • Mettez en place une stratégie de recouvrement de créances efficace et durable.
  • Bref, soyez réactifs et organisés sous peine de ne jamais être payés !

Mais il y a un hic :

Vous avez la tête dans le guidon et n’avez aucune idée de la façon de vous y prendre.

Rassurez-vous, c’est normal : le recouvrement de créances est un métier, cela ne s’improvise pas.

P.S :  Vos clients ne vous payent pas et vous ne savez plus quoi faire pour récupérer votre argent ? Rejoignez ma liste de contacts privés et recevez par e-mail les meilleures techniques de recouvrement. C’est par ici !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.