Client-en-retard-de-paiement-que-faire

Pouvez-vous faire confiance à un client en retard de paiement ?

Partager cet article

Vous le connaissez sûrement, ce client qui tarde à vous payer et qui a toujours une bonne excuse pour vous faire patienter :

  • « J’ai du retard dans ma comptabilité, mais je te paye bientôt ! »
  • « Notre logiciel est en panne, j’ai un souci pour émettre des virements, mais ça sera bientôt résolu, ne t’inquiète pas. »
  • « J’attends que ma banque me débloque un prêt, c’est une histoire de quelques jours. Je devrais pouvoir te faire un chèque la semaine prochaine. »

Et blablabla et blablabla…

Votre client a-t-il les capacités de vous payer ?

Ce ne sont pas les excuses qui manquent quand on veut faire patienter ses fournisseurs.

Alors, peut-être que vous allez croire votre client, que vous allez lui laisser du temps. Peut-être même qu’il est honnête et qu’il vous dit la vérité.

Le souci, entre-nous, c’est que l’on se contrefout de savoir s’il est honnête ou s’il ne l’est pas. La vraie question à vous poser, c’est de savoir s’il sera en capacité d’honorer sa promesse.

Prenons un exemple :

Un restaurateur vous passe une commande (du vin, de la bière, de la nourriture) ou vous signe un devis pour des travaux (cuisine, clim, réfrigération). Peu importe votre activité.

Une fois que vous avez honoré la commande, ce dernier vous explique qu’il ne peut pas vous payer pour le moment, mais qu’il ne faut pas vous en faire, ce n’est qu’une question de quelques jours ou semaines.

Du coup, comme vous êtes sympa et ne voulez pas le vexer, vous patientez.  

Deux mois plus tard, vous n’avez toujours rien fait : pas de courriers de relance, pas de demande d’acompte, pas de procédure judiciaire, pas d’échéancier… bref, vous avez sagement attendu.

Une (mauvaise) surprise vous attend

Techniques-recouvrement-de-creances-conseils-astuces

Un peu inquiet, cette fois-ci, vous décidez de lui rendre visite.

Et là, surprise, le restaurant est fermé. Bizarre… Il est midi et nous sommes jeudi. Vous traversez la rue et demandez à la boulangerie s’ils sont au courant de quelque chose :

  • « Le restaurant chinois d’en face ? Il a fermé la semaine dernière. J’ai jamais vu un seul client. »
  • « Vous savez où est le gérant ? »
  • « Non, il est parti sans rien dire à personne. Il paraît qu’il est reparti en Chine, ou à Paris, je ne sais plus. »

À ce moment-là, vous comprenez que vous ne verrez jamais la couleur de votre argent.

Vous vous êtes fait avoir comme un débutant !

Le restaurateur était peut-être de bonne foi au départ, mais qu’importe ! La seule chose à prendre en compte, c’est qu’il n’avait pas les moyens de vous payer. Le résultat est le même.

C’est bien dommage, car il y avait un tas de façon de sécuriser votre vente et de limiter les risques avant de le livrer ou d’engager les travaux.

Mais vous ne savez pas comment vous y prendre et ne connaissez pas les bonnes méthodes.

Après tout, à chacun son métier. Le mien, c’est de vous apporter les solutions et de vous aider à sécuriser vos commandes.

C’est la raison pour laquelle j’ai créé la formation « Combattre les Impayés à la Source ».

Une méthode simple et rapide qui est le fruit de mes 12 ans d’expérience en tant que chargé de recouvrement.

Vous en avez marre de jouer les bonnes poires et de vous faire arnaquer par les mauvais payeurs ?

Ok, je vous explique tout, c’est par ici que ça se passe :

Accéder à la formation !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.